Déclaration liminaire PEEP au CAEN du 14 décembre 2017

La Peep Alsace ne peut que déplorer la précipitation avec laquelle le conseil régional a lancé l’expérimentation du livre numérique.

La mise en oeuvre de la réforme du post bac et du bac semble participer de la même précipitation : les lycéens ne sont pas de cobayes !

Le lycée 4.0 :

  • D’après un dernier sondage réalisé dans trois lycées, nous constatons que les élèves ne peuvent toujours pas travailler dans de bonnes conditions pour préparer l’examen du baccalauréat. Les livres ne sont toujours pas téléchargeables, les élèves travaillent avec des photocopies, et certains n’ont toujours pas de matériel ni de livre.
  • Comment les autorités rectorales entendent répondre aux inquiétudes des lycéens et des parents ? Comment ces difficultés vont-elles être prises en compte lors de l’examen final ?
  • Enfin, la Peep Alsace demande qu’une véritable évaluation de l’expérimentation dans laquelle les lycéens, les enseignants, et les parents d’élèves doivent être parties prenantes.

Les élèves de terminales vont aussi devoir s’adapter à une nouvelle procédure d’admission post-bac :

  • Cette procédure va clairement introduire une sélection puisque les universités pourront vérifier, sur la base de l’avis du conseil de classe, l’adéquation entre le profil des lycéens et le contenu de la licence visée.
  • La Peep a toujours soutenu les actions visant à informer les lycéens sur les exigences requises lors du choix d’un cursus mais, aujourd’hui, nous nous demandons quels seront les critères sur lesquels les universités entendent choisir leurs les notes uniquement ? l’avis du conseil de classe ? Comment dès lors établir un profil élève complet ? les attendus sont divers et les compétences requises multiples et la note seule ne peut suffire à donner ces informations. N’oublions pas que le baccalauréat est un examen de fin de parcours et non un examen de début de parcours.

Enfin nous nous inquiétons du pouvoir laissé au chef d’établissement en fin d’année de terminale : lui seul pourra proposer une solution à l’élève si l’avis du conseil de classe est négatif sur les choix demandés.

Le redoublement ne peut être une solution surtout en terminale !

Nous souhaitons une orientation tout au long du parcours de l’élève, avec des professionnels, la possibilité pour les élèves de connaitre toutes les voies post bac et surtout une revalorisation des voies professionnelles, complètement oubliées de cette réforme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s