Plan étudiant : les 20 mesures passées au crible (1/6).

La crise APB de juillet dernier a initié ce plan étudiant. Des milliers de bacheliers se sont retrouvés sans aucune affectation dans le supérieur, les filières non sélectives ne parvenant plus à absorber ce flux de nouveaux étudiants. Le recours au tirage au sort effectué dans plusieurs universités pour solutionner l’afflux de demandes de certaines formations, universités parisiennes par exemple a exaspéré l’opinion publique. La CNIL comme la Cour des Comptes ont sommé le Ministère d’agir, le plan étudiant devait y répondre.

Constat : un processus d’information et d’orientation des jeunes inefficace

  • Les choix d’orientation des bacheliers se concentrent dans des formations sans relation avec la voie suivie au lycée : 47 % des bacheliers ont fait une demande d’inscription en droit, STAPS, psychologie ou PACES (études de santé) qui sont des disciplines non abordées au lycée ;
  • Près de 25% des étudiants intègrent une formation supérieure par défaut. Faute de projet professionnel défini.
  • 60% des étudiants sont en échec en 1ère année de licence (L1) et on constate 30% d’abandons avant Noël ; En cause un manque de motivation, de méthodologie ou des difficultés d’apprentissages rencontrées.
  • Seuls 28% des étudiants réussissent leur licence en 3 ans.

L’enseignement secondaire ne prépare pas les élèves aux attendus de l’enseignement supérieur

En effet les élèves qui arrivent dans un cursus de l’enseignement supérieur n’ont jamais appris à mobiliser leurs connaissances, à approfondir et à être autonomes dans leur apprentissage. Au lycée, Ils apprennent le cours et ses applications sans aller plus loin.

« Redonner du sens aux apprentissages, remettre les humanités en bonne place, encourager les élèves à questionner et à être en capacité de s’adapter aux environnements de plus en plus changeants.

L’environnement numérique peut y aider mais il ne sera pas suffisant sans développer leur esprit critique et sans innover dans les contenus, usages et expériences proposés aux élèves.

Au plan macroéconomique, il est nécessaire de :

  • renforcer l’adéquation flux diplômés/besoins en emplois,
  • lutter contre l’échec en première année post bac,
  • favoriser les passerelles de réorientation en cours de cycle. »

Notre point de vue :

  • La question de l’insertion des élèves dans l’enseignement supérieur et de leur réussite doit être été traitée avec celle des années « lycée ». En effet, comment mieux préparer les élèves aux études supérieures sans réformer les enseignements au lycée ?
  • Encore une fois, l’orientation n’est abordée que sous l’angle de l’information des filières du supérieur et non par l’aspect métier.
  • La question de l’accompagnement de l’élève se fonde essentiellement sur ses choix d’orientation.
  • L’adaptation des formations universitaires à l’environnement économique n’a pas été prise en compte dans ce plan.
  • Le parti pris du Plan Etudiants repose sur la maîtrise des stocks, en privilégiant la résorption certes indispensable des déséquilibres entre capacité d’accueil des établissements et demande par les élèves de places, au détriment de la prise en compte des flux. Cette dernière approche intégrerait les accidents de parcours, favoriserait les évolutions de parcours des élèves, les passerelles entre cursus, en cohérence avec les mutations de l’environnement socio-économique qui s‘annoncent.
  • Enfin l’approche demeure « scolaire » alors qu’il est question de préparer les jeunes à choisir un parcours professionnel qui puisse les aider à s’intégrer dans un environnement rendu complexe, aidé en cela par la révolution technologique qui devrait prochainement transformer en profondeur notre société.

« En quoi le PLAN ETUDIANT prépare-t-il les générations futures aux conséquences de cette révolution technologique majeure qui bouleversera le monde économique. Il sera demandé aux jeunes une adaptation rapide à ce nouvel univers économique, ce qui est déjà le cas pour de nombreuses professions qui ont à réinventer leurs métiers actuels et à préparer ceux de demain ? »

Lire la suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s