CR compte rendu rencontre Région-Parents d’élèves du 28 juin 2018.

1.   Lycées 4.0 : Présentation des résultat d’un sondage réalisé par la Région auprès de lycéens de quatre lycées de Meurthe et Moselle.

Les réponses ont été recueillies via l’ENT, quand cela était possible, ou via un questionnaire papier distribué en classe par les délégués de classe.  Ce sondage a été réalisé sur uniquement quatre lycées de Meurthe-et-Moselle : 

  • Lycée Pro. Régional Entre Meurthe et Sanon : 382 réponses / 498 élèves
  • LEGT Régional Henri Moritz : 237 réponses / 1 381 élèves
  • EREA de Flavigny-sur-Moselle : 53 réponses / 209 élèves
  • Lycée Pro. Régional  Bertrand Schwartz : 210 réponses / 285 élèves

Les réponses de 882 questionnaires ont pu être analysées, sur un échantillon potentiel de 2.373 lycéens, soit un taux de participation de 37 % :

A la question « Si vous aviez quelque chose à dire sur ce projet que cela serait-il ? » les élèves ont majoritairement donné les réponses suivantes :

  • Améliorer les délais de livraison des EIM,
  • Améliorer la connexion wifi,
  • Sac moins lourd,
  • Attention à la transition avec le papier,
  • Projet novateur,
  • Pratique pour stocker ses cours et éviter les pertes.

En conclusion :

  • une large satisfaction vis-à-vis du programme « lycée 4.0
  • Une pratique des outils numériques de plus en plus fréquente grâce à ce nouveau dispositif,
  • Un programme bien en phase avec les préoccupations des lycéens quant à leur avenir professionnel,

Cependant une marge de progression est nécessaire pour le projet « lycée 4.0 » :

  • l’accompagnement des élèves dans l’utilisation du matériel,
  • la demande aux éditeurs de proposer une ressource adaptée à l’outil,
  • l’améliorer les délais de livraison.

Échanges autour de l’enquête

  • Au niveau des filières scientifiques les élèves sont plutôt enthousiastes et utilisent régulièrement leur Équipement informatique. Cependant, le bilan est plutôt mitigé sur les filières générales et dans les filières professionnelles, les élèves n’apportent pas systématiquement leur matériel. Il conviendrait de prévoir un accompagnement plus poussé dans les lycées professionnels. Madame la Rectrice a annoncé la démultiplication de La formation des enseignants. de plus, le ministre de l’Éducation Nationale envisage le développement du numérique dans les collèges : la montée en puissance de l’accompagnement et la formation des enseignants va s’intensifier et se généraliser dans les mois à venir.

 

  • Certains élèves du lycée Henner à ALTKIRCH n’arrivaient plus à accéder à certaines ressources numériques à cause, à priori, d’une désactivation de la licence à quelques jours des épreuves du baccalauréat. Cette situation a été dommageable pour les révisions des élèves. Les services de la Région n’ont pas eu connaissance de ces dysfonctionnements, aucune alerte n’ayant été remontée par les Délégations Académiques au Numérique Éducatif (DANE) et les Délégations Régionales aux Technologies de l’Information et de la Communication (DRTIC) des 4 autorités académiques. Il doit s’agir d’un problème localisé à cet établissement, peut-être une mauvaise manipulation dans l’affectation des droits d’accès au niveau du Gestion d’Accès aux Ressources (GAR). La Région va interroger le DANE du lycée afin d’avoir une investigation du problème grave et sérieux rencontré.

 

  • Etant données les difficultés techniques rencontrées lors de la première vague, n’aurait-il pas été préférable de remporter le lancement la deuxième vague ?Les difficultés techniques rencontrées ont été soient solutionnées définitivement soient contournées par l’application d’une solution temporaire (plan B exemple téléchargement des ressources via la plateforme CRISTAL de la LDE (Librairie des  Étudiants), prestataire de la Région, à la place de l’Environnement Numérique de Travail (ENT / GAR). Notons qu’aucun lycée 4.0 de la première vague n’a manifesté l’envie de revenir en arrière. Aussi, à la rentrée de Septembre 2018 :
    • Les manuels et ressources numériques seront accessibles en ligne et téléchargeables en local via l’ENT / GAR
    • il y a toujours un risque que certains chantiers de travaux de câblage durent plus longtemps –même si les entreprises locales font le maximum conscientes de l’enjeu – : le téléchargement en local permettra d’accéder aux ressources même si le réseau WIFI n’est pas complètement opérationnel.
    • A ce jour, nous savons que la gestion des comptes dans les académies de Reims et Strasbourg ne pourra pas traiter le cas des homonymes automatiquement, il faudra que les CMIL changent les comptes localement (mise en production prévue à la Toussaint 2018).

 

  • La migration vers le lycée 4.0 du lycée LOUIS DE CORMONTAIGNE de Metz n’ayant pas été approuvé lors d’un CA, comment ce fait-il qu’il fasse partie de la seconde phase ? Le suivi de l’accompagnement et de l’approbation en CA est géré par les DANE/DRTIC ; la Région vérifiera auprès de son partenaire. Pour information, 64 lycées ont initialement été validés par les autorités académiques et la Région. Deux établissements ont été retirés de la phase 2 car leur CA n’avait pas approuvé la migration pour la rentrée de septembre 2018. L’objectif des autorités académiques et de la Région est bien de travailler avec une communauté éducative volontaire et au courant des évolutions.

 

  • Envisagez-vous de sonder les enseignants ?C’est le domaine du Ministère de l’Éducation Nationale (DANE) et du Ministère de l’Agriculture (DRTIC). La Région dispose néanmoins des retours d’expérience des proviseurs soit lors de réunions 4.0 soit via les syndicats de proviseurs : tous sont unanimes sur la finalité et les perspectives pédagogiques.

 

Point d’actualité sur la 2ème vague des lycées 4.0

Rappel : Pour la vague 2 seuls les lycées volontaires ont été retenus : les CA des établissements doivent valider la migration du livre papier vers le livre numérique. Sur 86 établissement ayant fait acte de candidature seuls 62 ont été retenus.Il convient, par ailleurs, d’anticiper la réforme, à venir, des programmes en 2019 d’où l’intérêt marqué des autres Régions pour le projet 4.0.

Échanges autour du Lycée Numérique :

  • Combien de Lycées sont sortis de l’expérimentation (1ère et 2ème vague) ? 1 lycée lors de la première vague dès le mois de Juin 2017 car des travaux structurants du Programme Pluriannuel de Maintenance (PPM) dans des bâtiments n’auraient pas permis une bonne intégration dans toutes les classes.
  • Combien d’incidents ont été relevés et dans quels lycées ? Quels types d’incidents ? Au niveau infrastructures WIFI /accès Internet, pas de problèmes majeurs rencontrés en cours d’exploitation, à part :

– Quelques bornes WIFI HS remplacés au fil de l’eau

– Problèmes de connexion au WIFI sur certaines versions de navigateurs à cause des paramètres de sécurité. Une information aux utilisateurs est prévue pour la rentrée

  • Combien d’outils informatiques ont été retournés ? Il y a eu 317 retour atelier (22 PC/PAO, 229 ordinateurs portables et 66 tablettes).
  • Quels sont les manuels numériques manquants et les filières concernées ? Il existe certaines disciplines où il ne semble exister aucun manuel numérique associé :

o  La conception assistée par ordinateur

o  Bois et matériaux

o  Arts appliqués

Il y a certaines autres références pour lesquelles les éditeurs ne développent pas, à ce jour, de version numérique, mais où il existe des équivalents (exemple Arbre et arbustes de Horticolor qui a des équivalents ou manuels se rapprochant édités par Educagri)

Avancement des travaux dans les lycées. Du fait de la sélection tardive des établissements pour la seconde vague  du lycée 4.0  (Mai 2018), tous les travaux ne pourront être terminés pour la rentrée. Un état d’avancement des travaux sera régulièrement envoyé aux fédérations et aux élus. Les services auront une plus grande visibilité et un planning prévisionnel d’ici la fin de l’année scolaire car toutes les réunions de lancement, avec les titulaires des marchés, auront été réalisées avec les chefs d’établissements. A priori, les travaux du lycée JEAN BAPTISTE CLEMENT, sur le site Sedan, ne seront pas terminés.

La prochaine rentrée de septembre 2018 sera différente de celle de 2017.  Tous les élèves pourront télécharger les ressources numériques en local et y accéder même sans WIFI/Internet. L’objectif de la Région est d’installer, a minima, des zones WIFI dans des lieux stratégiques dans les lycées où les travaux ne seraient pas terminés afin de permettre aux élèves de télécharger au moins une fois les ressources numériques.

Les conditions d’achats des outils numériques sont-elles toujours les mêmes pour les familles ? Et les taux d’intérêt ont-ils été revus ? Oui les conditions d’achats sont les mêmes (tarifs et possibilité d’échelonnement du crédit). Les taux ont été actualisés puisque désormais les paiements échelonnés se font par une société de crédit qui oblige à appliquer les TAEG légaux. Cependant, pour les familles c’est transparent, les prix ne changes pas puisque la Région et Econocom prennent à leur charge une partie de ces intérêts.

Quelle somme a été consacrée aux fonds sociaux numériques ? Et combien de familles ont pu en bénéficier ? Comme cela avait déjà été dit lors de la précédente réunion, 94 élèves ont été aidés par le fond social pour un montant de 19 775 €.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s